Tous les articles par jpduoff

La conquête de Majorque par Jacques 1er d’Aragon

Partageons avec l’archéologue Jean Louis Vayssettes, le mystère d’une découverte majeure, unique en Occitanie, une peinture bien conservée, relatant un “feit” pour reprendre le mot de Jacques le Conquérant, la prise de l’île de Majorque, épisode essentiel de la “reconquista” de la péninsule Ibérique.

Detrempe sur poutre du XIIIeme from JT du OFF on Vimeo.                “… La narration de l’évènement nous rappelle que l’Occitanie englobe un vaste territoire bordé au sud par les Pyrénées et la Méditerranée. Et, en songeant au récit qui nous est conté , les frontières s’évanouissent pour réunir grâce à la même Histoire, les hommes vivant de part et d’autre des montagnes et des flots…” 

Laurent Roturier (Directeur régional des affaires culturelles)

 

Auriane Vivien, comédienne

Rencontre avec Auriane Vivien, comédienne de La Bulle Bleue,  Compagnie professionnelle réunissant comédiens et techniciens en situation de handicap. La metteure en scène Marion Coutarel poursuit avec eux un travail de création exigeant,  questionnement sur la différence, sur la définition de soi et de l’autre. Elle a confié à Auriane l’interprétation de son propre rôle. Atteinte du syndrome de Williams, elle en joue, et revendique cette identité. Bouleversante.

 

Jeanne GALZY

Le samedi 25 Novembre à Pierres vives,  le JT du OFF présente dans le cadre de la journée” Femmes et Féminisme dans l’Hérault”  son travail d’animation pour l’application mobile mise en place par les archives du département :” L’Hérault de Jeanne Galzy”.

 Sur les traces de Jeanne Galzy, écrivaine montpelliéraine  , trop longtemps oubliée dont on redécouvre la puissance romanesque et la modernité. Première étape de ce parcours : la grand rue où elle naquit et titre de son 4ème roman.  

 

André Moustac. Photographe de jazz

Dès les premières notes nous étions plusieurs le vendredi 4 août sur la place de Crest, Rhone-Alpes, France à nous regarder et à comprendre qu’il se passait quelque chose lors de la dernière journée du concours de Crest Jazz Vocal. Le Naïma Quartet venait de commencer son concert et tout de suite il a captivé l’auditoire. Effectivement lors de l’énoncé du verdict ce groupe cumulait le prix du jury et le prix du public. Comme il est de tradition ils étaient sur la grande de scène pour ouvrir la dernière soirée du festival et ce fut un triomphe auprès des spectateurs qui pourtant en grande majorié étaient venus pour écouter Ben l’Oncle Soul et donc un genre de musique bien différent.
Je serais bien étonné que Naïma Girou, Thomas Domene, John Owens et Jules Le Risbé ne fassent pas une belle carrière car ils ont vraiment du talent avec une superbe présence en scène.
Un sympathique moment que celui de la venue des trois chanteuses des Selkies (Nirina Rakotomavo, Céline Boudier et Camille Durand) prix de la Sacem et invitées par Naïma à partager un moment sur scène.

André Moustac Photographe de jazz