Archives de catégorie : Les lectures de la baignoire

Hélène de Bissy lit Ananda Devi

Entre ciel et terre


Ananda Devi est une romancière mauricienne d’origine indienne. Elle a choisi d’écrire en français mais ses romans et ses nouvelles intègrent le créole, l’anglais et l’hindi. Une fois de plus Hélène de Bissy nous offre l’enchantement d’un moment suspendu dans le temps, entre ciel et terre…

Hélène de Bissy lit Nancy Huston

Dernière lecture de la saison : La fille poilue 

La Fille Poilue est un « conte pour adultes, où Nancy Huston se joue des codes du genre et célèbre avec autant d’humour que d’audace, l’acte créateur qui sublime la vie, à travers les thèmes qui tissent son œuvre : l’émerveillement de l ‘amour et les plaisirs du sexe, la cruauté et la violence des rapports humains, le déterminisme qui entrave tout être ivre de liberté ».

 

Hélène de Bissy lit Zoyâ Pirzâd

« Les taches »

Zoyâ Pirâd est une figure de proue de la littérature persane actuelle. Elle a reçu le « prix courrier international du meilleur livre étranger » en 2009 pour le recueil de nouvelles « Le goût âpre des kakis » dans lequel elle dépeint par petites touches, en ethnographe de l’ordinaire, la vie de couples en Iran. ‘Les taches » est extraite de ce recueil.

Une nouvelle de Lydie Salvayre

Quelques conseils utiles aux élèves huissiers.

 

Un pamphlet drôlatique d’une grinçante actualité écrit par le dernier prix Goncourt. « Gardez vous comme de la peste de toute provocation. Les expulsés sont, semble-t-il, plus susceptibles que la moyenne de la population. » Lydie Salayre fustige allègrement les huissiers de justice mais surtout le système inhumain dont ils sont les rouages.

Une nouvelle de Claire Keegan

                           » A travers les champs bleus »

Tous les personnages de Claire Keegan sont au bord de la falaise et elle ne cherche pas à les retenir, elle est juste dans leur ombre, écoute leur souffle, pour décrire en peu de mots d’une justesse imparable les douleurs de l’absence, la solitude absolue et l’hypocrisie sexuelle. (Télérama)

Une nouvelle de Christine Montalbetti

« Nouvelles sur le sentiment amoureux »

« Le duel »

« Je m’adresse beaucoup à mon lecteur, parce que je crois profondément qu’écrire, c’est aussi écrire votre histoire à vous. La mienne à la vôtre tressée, ce en quoi elles se rencontrent. Là où, laissant résonner les instants de notre expérience, nous pouvons, peut-être, nous entendre. » Christine Montabello

 

http://www.labaignoire.fr/