André Moustac. Photographe de jazz

Dès les premières notes nous étions plusieurs le vendredi 4 août sur la place de Crest, Rhone-Alpes, France à nous regarder et à comprendre qu’il se passait quelque chose lors de la dernière journée du concours de Crest Jazz Vocal. Le Naïma Quartet venait de commencer son concert et tout de suite il a captivé l’auditoire. Effectivement lors de l’énoncé du verdict ce groupe cumulait le prix du jury et le prix du public. Comme il est de tradition ils étaient sur la grande de scène pour ouvrir la dernière soirée du festival et ce fut un triomphe auprès des spectateurs qui pourtant en grande majorié étaient venus pour écouter Ben l’Oncle Soul et donc un genre de musique bien différent.
Je serais bien étonné que Naïma Girou, Thomas Domene, John Owens et Jules Le Risbé ne fassent pas une belle carrière car ils ont vraiment du talent avec une superbe présence en scène.
Un sympathique moment que celui de la venue des trois chanteuses des Selkies (Nirina Rakotomavo, Céline Boudier et Camille Durand) prix de la Sacem et invitées par Naïma à partager un moment sur scène.

André Moustac Photographe de jazz

Une réflexion au sujet de « André Moustac. Photographe de jazz »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *